wedi GmbH

Karina Gourdon, installatrice wedi Experts : « Des solutions qui facilitent la vie des carreleurs et de leurs clients, pour des douches vraiment accessibles ! »

Karina Gourdon, installatrice wedi Experts : « Des solutions qui facilitent la vie des carreleurs et de leurs clients, pour des douches vraiment accessibles ! »

Son nom ne vous dit peut-être encore rien, mais c’est une jeune pousse qui s’installe avec convictions dans le paysage tourangeau. Karina Gourdon est artisan carreleuse et plaquiste à Tours, dans le Centre-Val de Loire. Depuis 3 ans, elle est aussi installatrice wedi Experts. En passant une certification « Handibat », elle a très clairement choisi son camp : celui de l’accessibilité et de l’exigence. Sa participation à la 3ème édition du Concours des Meilleurs Artisans de France nous donne l’occasion d’aller à la rencontre de la finaliste pour échanger sur sa vision du métier. Et sur le futur de l’accessibilité, à l’heure du décret « zéro ressaut ». Passionnant.

En quelques mots, pourriez-vous vous présenter pour mieux vous connaître ?

Karina Gourdon : Bien sûr ! Je suis carreleuse plaquiste et mon entreprise a été créée il y a maintenant 4 ans à Tours, en Indre-et-Loire. Avec mes équipes, nous n’intervenons que chez les particuliers, principalement en rénovation. Ma spécificité ? Je ne recherche pas à travailler sur des chantiers de maisons neuves, car les constructeurs ont souvent leurs propres artisans et parce que mon niveau d’exigence ne correspond généralement pas à ces chantiers. Voilà pour les grandes lignes !

Pourquoi vous êtes-vous présentée au Concours des Meilleurs Artisans de France ?

Karina Gourdon : En fait, mon début d’année 2021 a été difficile. J’étais à la limite du burn-out et j’ai failli fermer mon entreprise. Mais au même moment, j’ai reçu un mail de mon assureur, partenaire du concours, qui me proposait de me lancer dans l’aventure. Je me suis tout simplement dit « pourquoi pas ? » Comme wedi était aussi partenaire de l’événement et que mes plus beaux chantiers se sont faits avec des produits wedi, cela a achevé de me convaincre, c’était parti !

« Pour penser le futur, l’accessibilité est incontournable »

Qu’a représenté pour vous votre place en finale ?

Karina Gourdon : Beaucoup ! Je ne connaissais pas du tout le monde des concours et j’ai découvert un milieu très sympathique. Quand j’ai reçu le mail me disant que j’étais finaliste en revenant de déplacement, j’étais très excitée. Cela voulait dire que mon travail était reconnu. C’était donc une très belle expérience, même si je n’ai pas gagné. J’ai ainsi pu présenter deux belles salles de bain avec douches à l’italienne. Et je profite aussi de belles retombées grâce à ce concours : des marques m’ont contacté et cela m’a donné un peu de notoriété, dont j’espère profiter professionnellement. 

Vous avez choisi de suivre la certification Handibat. Quelle est votre vision de l'accessibilité dans votre métier de carreleuse ?

Karina Gourdon : Quand les gens pensent accessibilité aux personnes handicapées, ils ne pensent pas au carrelage, ce qui est bien dommage d’ailleurs. Quand j’ai passé ma formation, j’étais la seule carreleuse. Je suis parfois face à des personnes âgées qui ne pensent pas à l'accessibilité lorsqu'ils refont une douche par exemple. Ils ne pensent pas à tout ce qu’impliquent leurs choix esthétiques. Les gens me demandent ainsi souvent des petits carreaux sur le receveur de leur douche à l’italienne, mais ce qu’ils ignorent, c’est que les petits carreaux et les fauteuils roulants, ça ne fait pas bon ménage ! Le fait d’être certifiée Handibat me permet de connaître les normes et de leur en parler. Je peux leur conseiller des accessoires et leur éviter de prendre des décisions qui rendront l’accessibilité impossible si leur situation évolue. Même si ce sont les plombiers qui vont poser tout ce qui est accessoires sanitaires, j’aurais déjà effectué un travail de pédagogie et d’information en amont. J’essaie de les encourager à penser au futur, et l’accessibilité en est un aspect incontournable.

« L’arrêté Zéro Ressaut est aussi utile pour tous les handicaps invisibles »

Comment est arrivée cette conviction dans votre métier ?

Karina Gourdon : C’est arrivé juste après ma formation pour devenir installateur wedi Experts. Je me suis tout de suite renseignée sur la formation Handibat, car je savais qu’en étant wedi Experts, je pouvais apporter mes connaissances à des clients. Si je reprends l’exemple du receveur à petits carreaux, ça ne fonctionne pas lorsqu’on a un fauteuil. Le but de cette formation était donc pour moi de pouvoir mieux conseiller les clients que certains confrères. Confrères qui seront eux, juste là pour poser les carreaux, sans conscience de ces enjeux, ce qui peut même parfois provoquer des dégâts des eaux. Et ce genre de déconvenue n’est pas si rare, je l’ai encore vu récemment chez des clients où toute la douche était à refaire, car le fauteuil appuyait sur les carreaux ! Avec un vrai conseil professionnel, cela ne serait pas arrivé. Le fait d’être certifiée Handibat et wedi Experts me permet d’apporter le meilleur conseil aux clients.

De quel œil voyez-vous l'arrêté Zéro Ressaut ? 

Karina Gourdon : Pour moi c’est une bonne chose, car je trouve qu’il n’y a pas assez de logements adaptés aux personnes handicapées. On pense tout de suite aux personnes âgées, mais il peut aussi y avoir des accidents de la route ou certaines maladies infantiles qui entraînent un besoin de fauteuil roulant. Une personne obèse pourrait être aussi concernée, car elle aura du mal à monter 15 cm, ce qui vaut aussi pour les personnes souffrant de pathologies au genou ou au dos. Ce n’est donc pas juste un arrêté pour les personnes âgées. C’est une belle avancée, mais il faudra voir si c’est suffisant. Les personnes vivant avec un handicap sont nombreuses mais invisibles, pourtant leurs besoins sont réels et légitimes.

« Les produits wedi me permettent de créer de l’unique, d’imaginer des folies en me facilitant la vie »

Quel rapport avez-vous avec les solutions wedi ? En quoi changent-elles votre quotidien ?

Karina Gourdon : J’ai vraiment été séduite d’emblée par les produits wedi. Pendant la pénurie, j’ai dû prendre une autre marque, car mon chantier devait avancer. Lorsque j’ai commencé à découper le produit concurrent, j’ai tout de suite compris pourquoi le produit wedi était vraiment génial. C’est un produit qui nous soulage nous, les carreleurs, surtout pour les habillages de baignoire, contrairement aux carreaux de plâtre, que je trouve archaïques, notamment en ce qui concerne l’humidité. Quand des clients ont des problèmes, je leur dis de ne pas s’inquiéter, car j’ai les produits qu’il faut. Avec wedi, on peut tout rattraper, créer de l’unique, imaginer des folies. Tant que ça respecte les normes, tout est possible avec wedi. J’aime beaucoup les produits modernes et j’essaie justement de me démarquer par ce biais de mes confrères, tout en me facilitant la vie et celle de mes clients. Les produits wedi me permettent de faire ça. 

Quels sont selon vous les points forts de ces solutions ?

Karina Gourdon : Les points forts se jouent à plusieurs niveaux pour moi : légèreté du polystyrène extrudé, gain de temps – puisque je n’ai pas d’étanchéité à faire, comme le produit l’est déjà. Pas besoin non plus d’attendre que ça sèche : à l’heure d’Amazon, les clients sont moins patients et ils ne se rendent pas compte que, dans le bâtiment, il reste encore des petits problèmes de séchage. Avec des produits comme ça, on peut déjà aller plus vite. J’adore aussi les Top Wall, je trouve ça génial parce que, sur des murs propres, on peut faire une douche hyper rapidement. Avec wedi, en moins d’une semaine la douche est utilisable, ce qu’on ne peut pas faire avec le carrelage. Plus besoin non plus de joints, wedi en propose de la même couleur que les receveurs. C’est un gros bénéfice aussi pour les clients car ça va très vite et, quand on est handicapé, ce n’est pas facile de se laver au lavabo pendant les travaux dans la douche. Cela nous permet donc de répondre à des demandes urgentes… Tout en restant dans le beau !

Date de publication

Octobre 2021

Téléchargements

Protection des données